INTRO

Localisation :

Floride, Etats-Unis

Situation de l’espèce :

  • IUCN RED LIST : Vulnérable
  • U.S. Fish and Wildlife Service : Menacée

Période :

Octobre 2010 – Décembre 2012

Mécène :

Lacoste

Opérateur de terrain :

UF – University of Florida
Department of Wildlife Ecology and Conservation, Fort Lauderdale Research and Education Center

Projet soutenu :

Évaluation des effets de la restauration des écosystèmes sur les crocodiles américains et les alligators dans les Everglades

Contexte :

En 1993, le Parc national des Everglades est inscrit dans la liste du patrimoine mondial en péril, prenant en considération la forte réduction de sa superficie originelle, en lien avec le développement résidentiel et agricole de la région et ses conséquences sur le niveau d’irrigation du parc qui affecte considérablement la biodiversité et les conditions environnementales de la zone.

Le crocodile américain (Crocodylus acutus), l’une des plus grandes espèces de crocodile et considérée comme vulnérable, ainsi que l’Alligator américain (Alligator mississipiensis), ont été identifiés comme des « indicateurs clés » pour suivre les réponses écologiques à ce processus de restauration.

Objectifs

Objectif principal :

Evaluer les effets de la restauration de l’écosystème dans les Everglades (Floride) sur le Crocodile américain ainsi que sur l’alligator américain.

Sous-objectifs :

• Déterminer l’étendue et l’ampleur des impacts de la restauration de l’écosystème sur les crocodiles et les alligators, ainsi que sur leurs habitats
• Déterminer les schémas de déplacement des crocodiles américains et des alligators américains en réponse à la restauration des écosystèmes

Bilan

En deux ans, 458 captures d’alligators américains ont été réalisées pour le suivi scientifique. 316 crocodiles américains ont été observés, 211 nids localisés et 343 nouveaux nés marqués pour faciliter le suivi sur le long terme. 13 crocodiles et 4 alligators ont été équipés d’émetteurs satellite et GPS. Les études menées sur les conditions corporelles, les déplacements, la densité de populations ou encore le taux de naissances tendent à montrer que l’état des populations de crocodiles américains s’améliore depuis 1975. Par ailleurs, les alligators américains sont moins nombreux dans les Everglades que dans le reste de la Floride.
Le suivi scientifique sur ces deux espèces se poursuit en Floride et dans les Everglades. Fort des résultats obtenus, le projet s’est étendu à d’autres régions, comme le Belize.

Liens utiles : http://crocdoc.ifas.ufl.edu/projects/saveyourlogo/