INTRO

Créée en 2003, la réserve expérimentale de Vohimana, dans la forêt de moyenne altitude de l’est de Madagascar, abrite de nombreuses espèces endémiques d’amphibiens, mais aussi au moins 12 espèces de primates, dont les lémuriens Indris et Sifakas. Ces derniers sont menacés d’extinction, en particulier en raison du braconnage et de la destruction de leur habitat. L’ONG L’Homme et l’Environnement a alors aidé les communautés locales à mettre en place une base éco-touristique dont la totalité des profits revient à leur association. Cette base permet aussi de recevoir des étudiants de plusieurs pays qui viennent soutenir les activités de développement et de conservation. Face aux nombreuses menaces qui pèsent sur ces écosystèmes riches en biodiversité, l’un des objectifs est de développer des activités génératrices de revenus durables et respectueuses de l’environnement pour les populations locales, et de convaincre alors directement de l’intérêt de préserver la faune et ses habitats naturels.

 

Pour aller plus loin, pour mieux comprendre et mieux protéger les populations de Indris et Sifakas de la réserve de Vohimana, un protocole de suivi des grands lémuriens est mis en place. Une meilleure connaissance de leurs déplacements et de leurs comportements permettra de développer des mesures de conservation adaptées, de renforcer les activités éco-touristiques en ce sens et de sensibiliser à la préservation de ce patrimoine local unique.

 

Objectifs :

  • Mettre en place des protocoles de suivi des grands lémuriens du sanctuaire de Vohimana, en particulier des Indris et des Sifakas.
  • Collecter des données pour mieux comprendre le comportement et le déplacement de ces espèces
  • Former des guides locaux pour accompagner les biologistes et volontaires, et renforcer les activités d’éco-tourisme